MAM galerie d'art contemporain
Emmanuel Lagarrigue :


Du 10 janvier au 8 mars 2015

Emmanuel Lagarrigue  
"N’avez-vous pas froid"
Emmanuel Lagarigue

 

Pour cette intervention dans l’Abbatiale Saint Ouen, Emmanuel Lagarrigue a souhaité travailler à partir du roman « N’avez-vous pas froid » d’Hélène Bessette, paru en 1963. Consistant en un ensemble de lettres qu’un homme adresse à sa femme Dora partie se soigner en Suisse et dont il souhaite se séparer, ce roman, apparemment asymétrique, trace pourtant plusieurs portraits simultanément : celui du mari, G., celui de Dora, absente omniprésente, celui de leur relation, finissante, et surtout celui d’une société, de la place de la femme et de l’état des rapports hommes-femmes, qui nous interrogent aujourd’hui encore.


L’exposition est pensée comme une mise en scène. Derrière chaque pilier, une voix lit une lettre ou un passage d’une lettre adressée par G. à Dora. L’espace de la nef est occupé par un arrangement réalisé avec les chaises de l’Abbatiale elle-même. Disposées selon diverses configurations, seules ou en groupe, elles forment autant de ce que l’artiste appelle des « situations de jeu », à savoir des agencements simples, de quelques objets (les chaises ici, et des vêtements, des éléments construits en cuivre…) évoquant une possibilité de jeu (social, amoureux…) ou les traces d’un jeu déjà pratiqué. Au centre de la nef, dans son axe, une double ligne en cuivre, posée au sol, esquisse les deux portraits, proches mais séparés, de Dora et de G. à travers une représentation du rythme de leur parole.


Avec cette proposition Emmanuel Lagarrigue demande au spectateur de se projeter au centre d’une histoire qui nous est commune. L’exposition n’est pas tant un ensemble d’objets présentés au regard des personnes présentes ici et maintenant que l’histoire que ces personnes vivront ici et maintenant avec ces objets. Il s’agit pour lui de la meilleure façon de mettre en actes la continuité et l’actualité des questionnements qui fondent notre rapport à autrui et à la communatué à laquelle nous aspirons.

retour
haut de page